Fechar
Untitled Document

Qualité de l’air

  •  

    Aujourd'hui, les gens passent de plus en plus à l'intérieur des bâtiments (logements, bureaux, écoles, etc.) étant exposée à l'action d'un grand nombre de polluants existants. L'air que nous y respirons peut avoir des effets sur le confort et la santé, depuis la simple gêne (odeurs, irritation des yeux et de la peau) jusqu'à l'aggravation ou le développement de pathologies comme les allergies respiratoires.

     

    Le contrôle de la qualité de l’air intérieur dans les bâtiments est une préoccupation majeure de santé publique, car l'ensemble de la population est concerné, et plus particulièrement les personnes sensibles et fragiles (enfants, personnes âgées ou immunodéprimées, malades pulmonaires chroniques).

     

    Les sources de pollution de l’air intérieur sont multiples : l’air extérieur, certains matériaux de construction, les appareils à combustion, les équipements, l'ameublement, les produits d’entretien et de bricolage, l’activité humaine (cuisine, etc.), le mode de vie des occupants (tabagisme, aération insuffisante, etc.), les biocontaminants (poussière de maison, allergènes des acariens et du chat), etc.

     

    Les polluants de l’air intérieur sont nombreux. Ils peuvent notamment être de nature chimique, physique ou biologique